C. Spengler et P. Zachmann à la MEP.

le

Qui dit week-end dit expos !! Et oui vous commencez à vous habituer 😉 !
Pour ceux qui ne connaissent pas la MEP, soit la Maison Européenne de la Photographie, elle est située en plein coeur du Marais à Paris. C’est un lieu que j’affectionne beaucoup par ses belles rétrospectives. Elle me fait, la plupart du temps, découvrir des artistes fabuleux ! Alors ayant entendu vaguement parlé de Christine Spengler, j’ai eu la curiosité d’aller découvrir cet artiste.

Cette rétrospective de C. Spengler présente sont talent de reporter de guerre mais aussi son intérêt pour le photomontage.

En effet, d’une part, Spengler est une reporter de guerre particulièrement bluffante. Elle est au plus proche des actes mortels, et sait nous émouvoir à travers ses photographies noir & blanc. Cela faisait longtemps que des photos ne m’avaient pas touchées de cette manière. Elles sont d’une force considérable, et parfois on y trouve une légère ironie. Aussi, je trouve que les traits des personnages photographiés montrent leurs vécus.
D’une autre part, elle a une histoire familiale compliquée et est touchée par la mort de son frère, en particulier. Elle réussit à évacuer son chagrin grâce au photomontage. Elle rassemble une photo de l’être aimé ainsi que des objets leurs appartenant. Elles subliment ces morts grâce à la couleur. Pour elle c’est une manière de les garder en vie.

Mon point de vue? Comme je vous l’ai dit précédemment, j’ai été émue par ses photos dures, moins par les photomontages. Malgré cela, je trouve l’idée très belle. Celle de garder les morts vivants. Ils seront toujours parmi elle, parmi nous. Une belle histoire.

Par la même occasion, j’ai pu voir l’exposition de Patrick Zachmann. Il pourrait y avoir un lien. Zachmann est un photographe qui, comme C. Spengler, réussit à nous faire éprouver ce sentiment qu’est l’émotion. Cette fois, d’avantage de foule photographiée, de groupes. Il nous fait voyager à travers la Chine en nous présentant les différentes identités des personnages. Que ce soit une directrice d’entreprise au milieu de tous ces hommes, une fille et sa grand-mère,… On découvre également les photos des décombres du tremblement de terre. Ce qui m’a beaucoup plu ce sont les photos qu’il a prise en 1995, il revient sur les mêmes lieux une dizaine d’années plus tard. Ensuite, il raconte ses émotions face  à un lieu qui a totalement changé, face à des personnes qui l’aident à retrouver cet endroit photographié. J’ai trouvé cela incroyable !

Mon point de vue? J’ai trouvé ces photos très touchantes. J’ai voyagé avec lui, dans ce pays qu’est la Chine, dans ses rues, également un voyage à travers le temps. Très agréable ce sentiment.

N’hésitez pas aller y faire un tour  !

Maison Européenne de la Photographie
5/7 Rue de Fourcy
75004 Paris

Crédits photo: Garance Eyes

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. j’adore la MEP aussi, par contre cette expo me tente pas trop ! je ne connais pas ces photographes mais de ce que j’en vois, ça ne m’attire pas particulièrement ! j ‘avais vu celle d’avant que j’avais bien aimé par contre 🙂

    Aimé par 2 people

    1. garanceeyes dit :

      Oui c’est un peu spécial… Celle de bettina Rheims ? Elle était superbe ! 😉

      J'aime

  2. Junendream dit :

    Coucou ! Je t’ai nominée au Liebster Award, voici le lien de mon article https://junendream.wordpress.com/2016/05/06/nomination-au-liebster-award-2016/. Tu n’ai bien évidemment pas obligé de répondre aux questions, mais cela me ferait super plaisir que tu acceptes de faire ce tag à ton tour. Bisous

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s