Réflexions avec Ben.

Nous avons tous vu et voulu ces agendas avec des citations, mais surtout des mots, lorsque l’on était plus jeunes. Vous savez, ces mots blancs sur fond noir qui font réfléchir, qui posent des questions sur nous, petite personne que nous sommes, ou sur la vie telle qu’elle est. Et bien, à la base, c’est un artiste qui est à l’origine, oui oui, un véritable artiste contemporain et non de la communication (attention ce n’est pas une critique envers la communication). Laissez-moi vous parler de lui.

303132

Ben. Voici sa signature. Son vrai nom: Benjamin Vautier, 81 ans.

163.jpg
Cet homme, sous l’influence des ready-mades de Marcel Duchamp, réfléchit sur son travail, sur la question de l’histoire de l’art, est-ce que « tout est art? », et une idée lui vient: celle que la signature fait d’une oeuvre, une oeuvre d’art, qu’importe la forme.
Dès 1955, il cherche son propre langage avec des formes abstraites et expérimente sur divers supports. Puis il comprend où il veut en venir: il pense que le pouvoir des mots prime sur les lettres telles qu’elles sont, les mots qu’il choisit ont un impact sur le spectateur. Ce ne sont pas des tableaux tels qu’on en voit dans les musées.
En effet, ils se rapprochent des panneaux de signalétiques. Ces derniers ont été en parti créés dans un lieu spécial: « le magasin« . C’était une boutique de disques d’occasion, chez lui, à Nice. Cet endroit, lieu de création, galerie, est un réel lieu de rencontres, mais aussi d’expérimentations.

282725242322212019181716

A cette époque, le mouvement Fluxus apparait. Pour ceux qui ne connaissent pas, petit rappel: Fluxus est un mouvement qui questionne sur l’oeuvre d’art, l’artiste, un « anti-art » en mettant en avant le côtés dérisoire et humoristique (ce sont mes 4 ans d’histoire de l’art qui ressortent). Evidemment, Ben est de la partie. Il se met en scène, il montre le rôle de l’artiste selon Fluxus en s’exposant telle une oeuvre d’art. Il continuera avec ses gestes et ses actions de rue: performances sur la promenade des Anglais, à Nice. Des exemples de gestes: Dire la vérité, écrire sur un mur, se regarder dans un miroir pendant 4h… Ces derniers sont représentées sous formes de tableaux, avec descriptions et photos à l’appui. Ce qu’il cherche? Faire quelque chose de nouveau. 

15

Mon avis? Cette exposition m’a laissé perplexe, mais elle m’a aussi fait beaucoup sourire. Cet artiste complètement dans son élément, tellement impressionnant, nous emmène dans un autre univers. Je pense qu’il réussit à faire réfléchir les spectateurs sur la vie, et sur qui nous sommes, mais aussi sur le métier d’artiste. Je suis sortie de cette exposition, un peu déboussolée car je ne savais pas quoi penser de ce qu’il cherchait à montrer. Et puis j’ai relu des textes, j’ai ré-observé son art. Cet article a été difficile à écrire car je ne savais pas si je trouverais les bons mots. Ah ces mots ! Je voulais qu’ils soient justes. Oui je crois que c’est le bon mot. Ben se bât pour ça, la justice. En fait, cet homme est sans cesse en train de chercher de la nouveauté, d’expérimenter, de se remettre en question et de vouloir remettre en question les autres. Il ne s’arrête jamais, c’est en celà qu’il m’impressionne. Il est fort, très fort.

La dernière salle est une carte blanche, il a investi ce lieu comme jamais un artiste ne l’a investi. Dans ce sous-sol, nous avons l’impression d’être dans sa tête, mais vraiment ! Un visiteur se baladant dans un cerveau plein d’idées. Certains pourraient se dire: cet homme est fou mais en réalité, cet homme est d’une intelligence incroyable. Ce que j’ai adoré et retenu, c’est une réponse à une interview où on lui demande quel métier il fait: «  Artiste. Mais j’aurais préféré être philosophe« . Et je pense que cette phrase est magique, car je dirais qu’il réussit à être un philosophe artistique:

Au fond qu’est-ce qu’un mot? Quel impact a-t-il sur la société, sur nous? Et un artiste, quand décide-t-il d’être artiste? Qu’est-ce que l’art? Ca me rappelle mes dissert’ de philo ces questions. Celles-ci, Ben y répond à sa manière. Pas besoin d’écrire des copies doubles pour répondre. Lui, il y arrive en écrivant un ou deux mots, ou en s’appropriant les objets.

14131211109876543
Je n’ai pas tout aimé car les ready-mades à la base j’ai un peu de mal, mais quand on comprend son oeuvre, c’est un tout. Tout ça fait partie de lui, alors on passe au-dessus et on s’habitue à ce genre d’oeuvres d’art. Je sais aussi que le travail de Ben ne plaira pas à tout le monde, mais rien ne vaut un moment pour se cultiver et se perdre.

Garance.

Musée Maillol
14 septembre 2016 – 15 janvier 2017
59-61, rue de Grenelle – 75007 Paris
tel: 01 42 22 59 58
Article sur Tout est Art? Ben

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s